mercredi 9 avril 2014

Rapport de Formation Mind-Mapping au sein de l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Brest (ENIB)

En Janvier et Février dernier, j'ai eu la chance de pouvoir assurer une formation de 5 jours auprès de 37 étudiants de l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Brest. Compte tenu des ces éléments, j'ai souhaité connaître le ressenti des étudiants à l'issue de ce module vis à vis de la discipline et son application : Simple ?,  Compliqué ?, Utile ?,.... Un questionnaire très complet leur a donc été fourni : près de 80 questions portant sur l'utilité, la mise en oeuvre,... du Mind-Mapping au travers de ses différents domaines d'application.

Ce rapport d'une trentaine de pages (mais comportant très peu de texte !) est librement téléchargeable, exploitable  et diffusable. Vous le trouverez ICI. N'hésitez pas à le diffuser également autour de vous si vous jugez cela intéressant !

Je remercie bien-sûr l'ENIB d'une part et l'ensemble des étudiants de 4e année d'autre part d'avoir rendu cela possible.




mercredi 26 mars 2014

Incoma ou l'invitation au débat d'idées

Il y des logiciels qu'on découvre par hasard et qui, pourtant, sont de vraies pépites. Incoma en fait partie et l'objectif de ce billet est de vous le présenter en détail. Une nouvelle version est disponible depuis le 10 Mars. Son nom de code : "Akiba".



Qu'est-ce qu'Incoma ?

Incoma est un logiciel libre et en-ligne de Pensée Visuelle (Visual Thinking) de débats d'idées. Jusque-là rien d'original, j'en conviens. Je n'utilise pas le terme de Mind-Mapping. Incoma n'en est pas vraiment un. Le cadre d'Incoma est relativement contraignant pour servir au mieux les échanges, peser le pour et le contre (d'une action, d'un projet,...)...pour décider. J'ai pu lire, par exemple, qu'il a été utilisé lors du mouvement espagnol des indignés  (Indignados) dans le cadre de la coordination des actions.

Les principes

Visuellement, Incoma ressemble beaucoup à Mohiomap (spécialisé Evernote et Dropbox) ou Goalenforcer. La mode des "cercles" d'informations fait toujours recette !
Contrairement à un logiciel de Mind-Mapping classique, le choix des relations entre les informations est limité mais bien adapté à sa finalité.

Ainsi, après avoir créé le sujet de la discussion (le coeur de votre carte, en quelque sorte), il convient d'ajouter des éléments de 4 natures différentes :
- Général (un prolongement de l'idée précédente, mais plus précis ou spécifique)
- Question
- Proposition
- information

Ensuite, l'aspect "intelligent" (au sens propre, c'est à dire la nature de la relation entre les deux éléments) est représenté sous forme de ligne :
- Général
- Accord
- Désaccord
- Conséquence
- Alternative
- Equivalence
- Sans rapport

Il est également possible d'ajouter des liens transverses (pour éviter la redondance par exemple)...et c'est à peu près tout !


Comment ça fonctionne ?

Rien ne vaut un petit exemple.
Connectez-vous sur le site incoma.org et sélectionnez Créer pour débuter un nouveau sujet. La sandbox vous permettra de vous initier. Il est également possible de joindre une discussion au travers du 3e choix, si celle-ci est rendue publique, bien sûr.
Complétez la fiche d'introduction (le nom, le titre du premier sujet, carte publique/privée, pseudo,...)


Vous accédez ensuite à l'espace de travail :





La partie gauche contient les touches "+" et "-" permettant de zoomer, un bouton représentant une carte et qui met en évidence les liens transversaux et enfin un bouton "Lecture" qui rafraîchit le dessin de la carte si besoin.

La partie droite permet d'afficher la chronologie des idées :













Pour ajouter des idées, il convient tout d'abord de sélectionner l'idée "mère". La fenêtre chronologie se transforme alors en boite d'édition :


Cliquez ensuite sur le bouton Répondre et sélectionnez le type de réponse à ajouter puis le type de connexion, les deux éléments étant ensuite cumulés sur la carte. Selon le type de l'un, tout ou partie des autres sera disponible.


Cliquez sur Enregistrer et le tour est joué :




Comme j'ai pu l'indiquer plus haut, il est possible d'ajouter un liaison transversale entre deux éléments distincts. Pour cela, sélectionnez l'élément source et cliquez sur le bouton Relier. Sélectionnez le type de relation dans la liste déroulante :



La relation entre les deux éléments est alors visible :



En cliquant sur l'icône représentant une carte (sur le côté gauche de l'espace de travail), vous forcerez le trait de cette relation en rapprochant visuellement les éléments concernés. C'est difficile à décrire : testez-le ;-) !

Jusqu'à présent, nous avons ajouté des éléments "qualitatifs" (des informations, des questions, des réponses,...) mais rien concernant le "quantitatif". Or, dans le cadre d'un débat d'idées, il est important de pouvoir mesurer la pertinence d'une idée également au travers du nombre d'avis identiques. Pour montrer son accord (ou désaccord) vis-à-vis d'une idée, il suffit de cliquer sur le "+1" ou le "0" situés en bas de la fenêtre d'édition :


Applaudimètre ou démocratie directe : à vous de juger. Mais les décisions pourront être basées sur ces éléments.


Le bouton Play permet de redessiner entièrement et automatiquement la carte. En cliquant sur le même bouton, vous enclencherez la pause ce qui permettra de mieux "comprendre" le cheminement de pensée.

Au final, la carte ressemblera à ça :


Incoma ose le pari, a priori incensé, de ne pas faire figurer d'items du type mots, phrase, pictogramme,...Et pourtant, même dans cette forme, cette représentation du débat a du sens. On voit, par exemple, que la question (en bleu) partant du coeur et située vers le bas déchaîne plus de passions que celle qui part sur la gauche (mais j'avoue que le sujet de cette carte n'est pas terminé et qu'il est totalement fictif...quoique !). Pour connaitre le contenu, il suffit de cliquer dans les cercles. 

Conclusion

Très spécialisé, Incoma présente énormément d'intérêt et pour structurer les idées, souvent riches, issues de débats d'idées. On imagine mal une commune consulter ses administrés sous cette forme. Cela nécessiterait un minimum d'informations, de formations,...Mais pourquoi pas lors d'un débat public ou au sein d'une association, pour se positionner sur un choix difficile. En tout cas, les outils existent. Restent à savoir si on souhaite les utiliser ou pas.

N'hésitez pas à tester cet outil et même à rajouter des informations sur mon début de carte (surtout si vous êtes Landernéen(ne) !)













lundi 10 février 2014

Les livres numériques ENI accessibles gratuitement pendant 3 jours

Cela fait presque deux mois que je n'ai pas écrit de billet sur ce blog. Ce ne sont pourtant pas les sujets qui manquent ! Mais j'ai dû fixer quelques priorités en ce début d'année...et c'est Freemind par l'Exemple qui en pâtit le plus ! Promis, les sujets reviendront très vite, à la fin de ce mois si tout se passe bien.


Mais je ne résiste pas l'envie de partager une info communiquée hier par les Editions ENI : TOUS leurs ouvrages au format numérique sont gratuitement consultables pendant 3 jours, du 11 au 13 Février. N'hésitez donc pas à leur rendre visite. Bien entendu, la consultation se fait au travers d'un interface propriétaire qui rend le téléchargement impossible. Mais avouez que c'est une occasion rêvée de découvrir en détail ce que proposent certains ouvrages comme celui-ci, qui, je le rappelle, est toujours d'actualité 1 an et demi après sa parution ;-) !

pour en profiter, rien de plus simple : cliquez ici et laissez vous guider !




mardi 17 décembre 2013

Boostez votre Créativité avec le Mind Mapping

De toutes les utilisations du Mind-Mapping, l'aide à la créativité est certainement la moins connue ou exploitée. Il est vrai que le terme de « créativité » est souvent associé au domaine artistique, comme une sorte de don que chacun de nous aurait...ou pas. Pourtant, dans le domaine de la gestion de l'information nous pouvons être plus ou moins créatifs (c'est à dire créer plus ou moins d'idées) selon notre état d'esprit, de fatigue ou de motivation. L'environnement compte également beaucoup. Etre « bien entouré » est déclencheur de « bonnes idées », même si ces idées arrivent sans prévenir, quelle que soit l'heure ou le lieu (les fameuses « bonnes idées » qui arrivent sous la douche ou au moment de s'endormir!). Parmi ces éléments favorisant la créativité, le choix des outils est également essentiel. Ils vous aident à vous mettre « en condition ». Grâce à sa structure systémique, les idées peuvent être découpées et réorganisées pour faire apparaître, au sens propre, de nouvelles informations qu'on n'avait pas forcément imaginées avant de commencer.

Bien entendu, l'utilisation du Mind-Mapping seul n'est pas toujours suffisant. Une véritable organisation est souvent nécessaire.
Xavier Delengaigne et Luis Garcia vous prennent par la main d'abord pour aborder, pas à pas, la démarche. Comme pour les ouvrages précédents, ce livre est richement illustré de cartes, témoignages ou rapports d'étude sur le sujet. L'exemple « comment faire bon vivre à Annapes » est particulièrement réussi. Il permet de mettre en évidence l'intérêt du Mind-Mapping pour recenser des idées (sous forme de Brainstorming), les réorganiser pour intégrer de nouvelles informations et faire des choix.


Donc si cette propriété du Mind-Mapping vous est inconnue ou que vous n'avez jamais osé l'exploiter, ce livre vous permettra à la fois de vous décomplexer et d'acquérir les compétences nécessaires pour une utilisation optimale.

vendredi 8 novembre 2013

Xmind 3.4 : bilan en demie-teinte

Disponible depuis cet été en version Beta, Xmind 3.4 est maintenant téléchargeable depuis le début de la semaine dans sa mouture définitive. L'équipe d'Xmind a donc concentré toute son énergie sur le développement de cette nouvelle version 2013 avant la fin de l'année...2013.
Plusieurs évolutions sont mises en avant, certaines étant plus marquantes que d'autres :
- Fonctions collaboratives. Il s'agit, de très loin, de la fonctionnalité la plus emblématique de cette nouvelle version. Le collaboratif (c'est à dire la possibilité de travailler à plusieurs, en même temps sur une même carte) est plus qu'une fonctionnalité : il s'agit d'un choix stratégique. Le Mind-Mapping s'y prête formidablement bien et on peut craindre qu'un logiciel qui n'opère pas ce choix aujourd'hui risque d'être marginalisé dans un proche avenir. Stephen Zhu, de l'équipe Xmind, m'a confié que le choix s'était volontairement porté sur le partage en réseau local sans l'étendre à un partage sur Internet. Stratégiquement, cela semble judicieux. La sécurité des informations transitant sur le web n'est jamais garantie ou, en tout état de cause, moins que sur un réseau local. Les utilisateurs "professionnels" sont donc, en général, frileux quand il s'agit d'adopter cette solution. D'autre part, le marché des logiciels "en-ligne" est florissant et donc fortement concurrentiel. Xmind n'y est pas forcément préparé. Il s'agit donc d'une excellente nouvelle...sur le papier. En effet, j'ai testé cette fonction dans des environnements Windows. Première surprise, le partage repose sur le "service" (au sens Windowsien du terme) Bonjour, développé par Apple. Comme souvent avec les produits Apple pour Windows, quand ça marche, c'est bien, quand ça ne marche pas...on est un peu seul au monde (je crois que je vais une fois de plus me faire des amis !). Ce logiciel agit comme une surcouche indépendante de Xmind. C'est elle qui gère le partage. De temps à autres les deux PC se "voient", puis ils ne se voient plus,...Peut-être est-ce dû à la structure de mon réseau local, mais les aides (les vraies) concernant Bonjour étant tellement peu nombreuses sur Internet, j'ai fini par jeter l'éponge. On est donc bien loin de la souplesse et de la simplicité du processus de partage d'un Freemind 1.0.0. Côté Linux, ce n'est pas mieux. Cette fonctionnalité n'existe pas ! Pourtant, un équivalent à Apple Bonjour existe pour Linux : il s'appelle ZeroConf
Donc même si le principe de partage existe, la mise en oeuvre n'est pas aisée. N'hésitez pas à me contredire dans les commentaires de ce billet !

- Exportation texte au format CSV. Xmind a, par contre, très bien pensé son système d'exportation au format texte. Différentes variantes sont proposées. Elles permettent de limiter au maximum le travail fastidieux de restructuration des données. La possibilité d'exporter les informations relatives aux tâches autorise les utilisateurs des fonctions projets de Xmind de partager sous forme "classique" leurs informations. Sur ce point (entre autres), je vous invite à consulter le billet de l'incontournable Marco Bertolini pour un test détaillé de la fonction.

- Exportation au format SVG. Ce format graphique basé sur des vecteurs plutôt que des points permet un zoom presqu'infini des cartes. c'est appréciable quand on met en ligne une carte très fournie : on n'est plus (ou moins) obligé de jongler avec le rapport poids/lisibilité. Vous pourrez visualiser un exemple ICI. Cette carte vous permettra par ailleurs de prendre connaissance des évolutions non détaillées dans ce billet. D'autre part, le format SVG peut servir de base pour la création de supports de présentations basés sur Inkscape et Sozi.

- Evolutions "cosmétiques" : renouvellement des "marqueurs", bibliothèque d'icônes plus étoffée,. font partie du toilettage général de Xmind pour cette version.

Pour conclure, si les intentions sont louables et indiquent une évolution du cap emprunté par l'équipe de développement, on reste un peu sur sa faim. Mais n'oublions pas qu'il s'agit d'une version 3.4 et non 4.0. Il y a fort à parier qu'Xmind sera consolidé dans les prochains mois. Xmind est aujourd'hui un outil incontournable parmi les logiciels de Mind-Mapping et les choix opérés devraient renforcer sa position, même si certaines des techniques employées peuvent parfois surprendre. Xmind reste une valeur sûre. Il est téléchargeable sur xmind.net.