mercredi 25 mars 2020

XMind Zen est mort...vive XMind 2020 !

En 2018, XMind Ltd sortait XMind Zen, une alternative au XMind "classique" très axé sur le rendu final et la simplicité d'utilisation. 2 ans plus tard, ce nouveau logiciel semble avoir atteint un niveau de maturité suffisant pour que la société XMind en change le nom, au risque, peut-être de brouiller les cartes : si un utilisateur habitué à XMind 8 saura faire la différence entre les deux logiciels, un néophyte ne fera peut-être pas le bon choix dès le départ. En effet, si XMind 8 et XMind 2020 ne "jouent pas dans la même cours", force est de constater que la "patte" XMind est bien présente dans les deux logiciels.

En s'attachant au "fond", il n'existe pas beaucoup de différences notables entre XMind 8 et XMind 2020. On peut toutefois noter la possibilité d'ajouter des formules en LaTeX avec XMind 2020 dans sa version complète, comme peut le faire Freemind :




XMind 8 et XMind 2020, dans leur mouture "gratuite", permettent de créer des cartes simples, simplement. En revanche, XMind 2020 est vraiment plus optimiser au niveau :
- des choix de mise en forme
- de l'ergonomie générale

Une pléthore de "mises en forme"  à disposition

XMind 2020, c'est :

  • 40 thèmes de cartes 
  • 7 formes de branches 
  • 9 formes de "nuage"
  • 4 formes de "relations"
  • 5 formes d'accolade
  • des centaines de couleur attribuables


Cela vous permet une infinité de combinaisons possible !


Une ergonomie mûrement et intelligemment pensée


Sur ce point, XMind 2020 surpasse vraiment XMind 8 et on constate que l'expérience de XMind 8 a servi à poser les bases. Il suffit de s'attarder sur de petits détails pour s'en apercevoir. Par exemple, l'activation du "Positionnement libre" et du "Chevauchement" ne sont disponibles que dans les paramètres de XMind 8 :



 Avec XMind 2020, ces fonctionnalités sont disponibles directement dans la fenêtre de mise en forme de la carte, accessibles quand on en a besoin :



Ces petites améliorations qui font la différence

Le mode "Zen" est une véritable bonne idée. Ce mode existait déjà dans les versions précédentes, mais elle est ici améliorée. Ce mode masque automatiquement tous les éléments du programme (les menus, les boutons de raccourci,...) pour ne laisser que l'essentiel : la carte et une petite barre d'outils, en haut de l'écran :




Conclusion


XMind 2020 est réellement l'outil gratuit idéal pour découvrir sereinement le Mind Maping sur micro-ordinateur. Pratiquement tout tombe naturellement sous la main !
Si la version "gratuite" ne vous offre pas suffisamment de fonctionnalités, la version "complète" est disponible sous forme d'abonnement : $40 pour 6 mois à $60 pour 1 an. La licence est valable pour 5 appareils (PC, Mac, iOS ou Android). la traduction en Français est très approximative, mais s'améliore au fil des versions. Et elle a le mérite d'exister !

lundi 9 mars 2020

Kialo : le gestionnaire de débats structurés

Kialo est une application en-ligne aussi curieuse qu'originale. En résumé, cet outil permet d'organiser des "débats" autour de sujets de votre choix : vous pouvez vous intégrer dans un large choix de discussions déjà en-ligne ou créer le votre. Vous pourrez choisir entre un mode privé ou un mode publique. Le mode privé, par définition limité à des personnes spécifiques (les élèves d'une classe par exemple) peut présenter un intérêt certain pour échanger, mais surtout structurer la réflexion d'un petit groupe de personnes. Je vous propose de faire un petit tour de ce que propose Kialo, et surtout, de son ergonomie et de la représentation visuelle des informations.

Créez un débat en deux clics

La société Kialo Inc. étant basée à New-York aux Etats-Unis, l'interface est entièrement en Anglais, bien qu'il soit possible de sélectionner l'autre langue proposée...le Français. Mais rien ne semble être modifié. Dans une évolution à venir peut-être.
Pour créer un débat, cliquez sur "Create Discussion"




C'est ici que vous pourrez sélectionner le type de débat : privé ou publique. Vous noterez qu'il vous est proposé de basculer vers le site kialo-edu.com, spécifique à l'éducation. L'interface est identique, mais vous ne pourrez proposer que des débats privés.




Accédez à un débat publique

La quasi-totalité des débats proposés est en ANglais, mais j'ai pu trouvé quelques exemples en Français, pour illustrer ce billet. Le sujet de l'un d'eux : "La France devrait être une monarchie plutôt qu'une démocratie".



Un tableau de bord donne quelques indications résumant ce débat : le nombre de contributions, de participants,...et une représentation visuelle des échanges 

Au Coeur et en noir, le sujet principal, l'objet du débat. Tout autour, les réponses argumentées, Pour ou Contre. Ici, 4 Pour (en vert) et 4 Contre (en rouge). L'intensité de la couleur est proportionnelle au nombre de "like" laissés par les participants. Si un avis "Pour" à reçu un avis "Contre". Donc un avis "Contre" sur un avis "Contre" ne devient pas un avis "Pour". C'est un peu perturbant !

Pour participer au débat, il suffit de cliquer sur l'une des portions du diagramme présenté pour accéder au contenu du niveau correspondant (ici, le point d'entrée du débat) :


A partir de cet écran, vous pouvez naviguer dans les échanges via le diagramme supérieur ou en cliquant l'un des arguments et voir les éventuelles réponses :


Pour ajouter une contribution, cliquez sur les cases "+" (Pour) ou "-" (Contre). Saisissez votre text en ajoutant, si besoin, des liens hypertextes vers des ressources :

Pour résumer, l'approche originale de cet application devrait rendre ludiques les échanges au sein d'un petite groupe et, surtout, permettrait de structurer les idées. Il ne s'agit pas seulement de recenser les "Pour" et les "Contres", mais également de valoriser les argumentations. Idéal pour la production d'un résultat collaboratif !
De plus l'approche systémique de cet outil permet de se focaliser sur une réponse en particulier : se concentrer pour générer plus d'idées.


mardi 17 décembre 2019

Mindz : du nouveau sur les tablettes et smartphones

Le smartphone n'est pas l'outil le mieux adapté pour créer des cartes mentales. L'écran réduit nuit à la lecture des informations et la manipulation est souvent problématique. Les logiciels de Mind Mapping "pur et dur" sont devenus confidentiels aujourd'hui, au profit de deux grandes familles :
- les applications Android ou iOS qui deviennent le prolongement d'outils existant sur de vrais PC (Mindomo, Mindmeister,...)
- les applications qui dépassent les limites citées plus haut en mêlant habilement un format de saisie d'informations adapté à nos téléphones et une représentation visuelle optimale. Mindz fait partie de cette catégorie, tout comme l'excellent Mindly.

Au travers de ce rapide aperçu, voyons si Mindz tire son épingle du jeu dans cette catégorie. Le test a été effectué avec la version gratuite.

L'interface




l'interface de Mindz est d'une sobriété exemplaire. Seul ressortent le bouton "+" permettant d'ajouter des cartes et un boutons "NEWS" permettant d'accéder aux mises à jour.
chaque carte est représentée par un rectangle, affichant le volume d'informations. Dans cette exemple, il existe 33 items, c'est à dire 33 branches.

La structure des informations

En cliquant sur cet élément, vous accéderez au contenu du fichier :



Dans cet exemple, il s'agit des branches principales. Les éventuelles sous-branches sont représentées par des étiquettes de chiffres (1). En appuyant sur l'élément, vous redescendez d'un niveau, etc...
Il est possible d'ajouter ou modifier l'item (2). Ces items sont visibles au travers d'icônes : une étiquette de couleur, du texte, des liens,...(3).   Il est possible d'ajouter un item de même en cliquant sur le signe "+" (4).  Enfin, la visualisation sous forme de carte s'effectue en cliquant sur l'icône  (5),ce qui donne ceci : 


Avec deux doigts, vous pourrez bien-entendu zoomer sur une branche, déplacer la carte,...Le retour vers l'item (pour le modifier, ajouter des éléments enfants,..) s'effectue en cliquant sur la flèche située en bas à droite.


Ce que l'on peut "attacher" à une branche

La grande force de Mindz est de pouvoir ajouter une multitude d'éléments sur chacune des branches, ce qui aura pour conséquence :

  • de bien mettre en valeur les informations
  • de limiter la création de branches pour une même catégorie d'informations




Vous pourrez ainsi ajouter :
une photo d'illustration (1)
un icône (2)
une couleur qui sera visible sur la carte et la liste des items (3)
des liens vers des sites internet mais également des fichiers situés sur un Cloud (testé avec succès sur Google Drive) (4)
des fichiers joints, mais la fonctionnalités est limitée à la version Pro.

Et le partage ?

De ce point de vue, Mindz assure pour le moment, le minimum : partage du fichier source avec d'autres utilisateurs Mindz, en pdf et fichier image (PNG plus exactement). On peut y ajouter les format HTML, text et OPML, réservés à la version Pro. Mais a priori, le partage en-ligne de fichiers serait à l'étude....

Conclusion

Mindz est incontestablement bien pensé. On navigue facilement d'une vue à l'autre, sans perdre le fil. La mise en valeur, par des couleurs, des pictos ou des liens, est simple et efficace. L'objectif est donc atteint ! 

lundi 29 juillet 2019

Mindomo et "#" : ajoutez une 3e dimension dans vos cartes




Les cartes mentales ont la particularité de structurer les informations au travers de 2 dimensions :
- circulaire : les branches de premier niveau sont rattachées au coeur
- linéaire : les branches sont structurées sous forme de réseau de liens, en partant de chacune des branches principales

Voici un exemple de carte (merci de ne pas vous focaliser sur le fond, c'est juste un exemple qui m'est passé par la tête...non, je ne fume pas dans ma voiture ;-) !)




Selon les cartes, ou à certains stades de leur conception, il peut être intéressant d'ajouter des items permettant de mettre en évidence des points communs ou, à l'inverse, éléments de différence. C'est ce qu'on appeler la "3e dimension" de la carte mentale : une information ou caractéristique totalement transversales, qui ajoute un sens supplémentaire. Les icônes peuvent servir à cela.
Mindomo va un peu plus loin en vous laissant utiliser des mots-clé au bout de chaque branche, identifiés par le hashtag.

Sur notre carte, identifions chaque élément par leur état : gaz, solide ou liquide

Le mot clé est automatiquement reconnu et mis en évidence sur un fond bleu.
vous noterez également que dès la deuxième occurence, Mindomo propose une valeur déjà saisie, pour vous faire gagner du temps :


Une fois terminée, votre carte peut ensuite être filtrée sur un ou plusieurs éléments à partir de la fenêtre de recherche :


Cette fonctionnalité n'est pas nouvelle dans le monde des logiciels de Mind-Mapping. Freeplane propose un équivalent avec ses Attributs. j'y consacrais un billet, il y a 11 ans déjà ! Mais, une fois de plus, Mindomo se démarque par sa simplicité de mise en oeuvre.

mercredi 22 mai 2019

La boite à outils du Mind Mapping

Dans cette deuxième édition de la Boîte à Outils du Mind Mapping, Xavier Delengaigne nous dévoile les multiples facettes d'utilisation de notre outil de pensée visuelle préféré...mais pas que. on y retrouve la présentation du Kanban, la pyramide de Minto, diagrammes de Gantt et autres Crystal Mapping.
Certes, les 72 outils présentés en quelques 180 pages ne sont pas développés dans le détail. Mais ce n'est pas l'objectif de cet ouvrage. Ce livre a surtout pour vocation de présenter les outils les plus pertinents selon les contexte d'utilisation et les objectifs à atteindre, le tout sous forme de dossiers : hiérarchiser, classer, déterminer les causes, montrer les interactions,...
Même si chaque outil est développé sur 2 pages, Xavier Delengaigne va droit au but en replaçant l'utilisation de chacun d'eux dans leur contexte. Il restera au lecteur peut-être d'approfondir en se procurant des ouvrages complémentaires ou recherchant sur Internet des tutoriaux.

Cet ouvrage est donc tout à fait adapté à toute personne étant à la recherche de représentations nouvelles et originales d'informations mais ne sachant pas forcément vers quoi s'orienter. Il est organisé effectivement comme une boite à outil qu'on ouvre en cherchant l'outil le plus adapté au travail que l'on a à faire