lundi 29 juillet 2019

Mindomo et "#" : ajoutez une 3e dimension dans vos cartes




Les cartes mentales ont la particularité de structurer les informations au travers de 2 dimensions :
- circulaire : les branches de premier niveau sont rattachées au coeur
- linéaire : les branches sont structurées sous forme de réseau de liens, en partant de chacune des branches principales

Voici un exemple de carte (merci de ne pas vous focaliser sur le fond, c'est juste un exemple qui m'est passé par la tête...non, je ne fume pas dans ma voiture ;-) !)




Selon les cartes, ou à certains stades de leur conception, il peut être intéressant d'ajouter des items permettant de mettre en évidence des points communs ou, à l'inverse, éléments de différence. C'est ce qu'on appeler la "3e dimension" de la carte mentale : une information ou caractéristique totalement transversales, qui ajoute un sens supplémentaire. Les icônes peuvent servir à cela.
Mindomo va un peu plus loin en vous laissant utiliser des mots-clé au bout de chaque branche, identifiés par le hashtag.

Sur notre carte, identifions chaque élément par leur état : gaz, solide ou liquide

Le mot clé est automatiquement reconnu et mis en évidence sur un fond bleu.
vous noterez également que dès la deuxième occurence, Mindomo propose une valeur déjà saisie, pour vous faire gagner du temps :


Une fois terminée, votre carte peut ensuite être filtrée sur un ou plusieurs éléments à partir de la fenêtre de recherche :


Cette fonctionnalité n'est pas nouvelle dans le monde des logiciels de Mind-Mapping. Freeplane propose un équivalent avec ses Attributs. j'y consacrais un billet, il y a 11 ans déjà ! Mais, une fois de plus, Mindomo se démarque par sa simplicité de mise en oeuvre.

mercredi 22 mai 2019

La boite à outils du Mind Mapping

Dans cette deuxième édition de la Boîte à Outils du Mind Mapping, Xavier Delengaigne nous dévoile les multiples facettes d'utilisation de notre outil de pensée visuelle préféré...mais pas que. on y retrouve la présentation du Kanban, la pyramide de Minto, diagrammes de Gantt et autres Crystal Mapping.
Certes, les 72 outils présentés en quelques 180 pages ne sont pas développés dans le détail. Mais ce n'est pas l'objectif de cet ouvrage. Ce livre a surtout pour vocation de présenter les outils les plus pertinents selon les contexte d'utilisation et les objectifs à atteindre, le tout sous forme de dossiers : hiérarchiser, classer, déterminer les causes, montrer les interactions,...
Même si chaque outil est développé sur 2 pages, Xavier Delengaigne va droit au but en replaçant l'utilisation de chacun d'eux dans leur contexte. Il restera au lecteur peut-être d'approfondir en se procurant des ouvrages complémentaires ou recherchant sur Internet des tutoriaux.

Cet ouvrage est donc tout à fait adapté à toute personne étant à la recherche de représentations nouvelles et originales d'informations mais ne sachant pas forcément vers quoi s'orienter. Il est organisé effectivement comme une boite à outil qu'on ouvre en cherchant l'outil le plus adapté au travail que l'on a à faire

vendredi 4 janvier 2019

CANVA : l'outil en ligne de création de supports collaboratif



Je vais être franc avec vous. Je pensai que Canva était une application de plus, comme beaucoup d'autres, qui permettait de créer des supports de communication plus ou moins facilement et de manière très guidée. Je me suis trompé ! Mon fils a créé son CV avec Canva et me l'a soumis pour avis (surtout sur le fond et l'orthographe !). Et ce n'est pas le seul de son IUT à l'utiliser. Ma curiosité ayant été touchée au vif, c'est à travers d'un test plus approfondi que j'ai pu mesurer l'intelligence et la philosophie de Canva.

Certes, il s'agit d'un logiciel de "design destiné à la diffusion d'informations"...c'est ma définition et elle me convient. Mais les éléments sont tellement personnalisables que le résultat obtenu pourra, en quelques clics, être unique. Nous sommes à des années lumières des soporifiques Wordart illustrant les annonces de vide-greniers de quartier. Voici un petit tour d'horizon.

L'interface































La partie gauche est votre tableau de bord et se présente un peu comme Google Drive : vos fichiers (ou designs), vos répertoires, les documents partagés avec vous,...En effet, je ne l'ai pas encore mentionné, les documents créés avec Canva sont partageables, tout cela en-ligne bien-sûr puisque cette application fonctionne dans votre navigateur.
Sur la partie droite se trouve un moteur de recherche pour trouver un modèle se rapprochant de votre besoin. Il peut s'agir du sujet de fond (une invitation, une annonce,...) ou du support de destination : Instagram, Facebook, Twitter, Flyer,...Sous cette partie, vous pourrez accéder aux modèle de design existants, par domaine et à vos créations.

La création de "designs"
Une fois le modèle sélectionné (ici, réseaux sociaux), nous entrons dans le vif du sujet


Vous partirez d'un document vierge (à droite sur cette copie d'écran) sur lequel vous pourrez coller un modèle existant...ou pas. En effet, les éléments situés dans la barre verticale à gauche de l'écran (sur fond noir) sont les ressources pour créer votre support : des formes multiples et variées, des polices au look très pro (bien loin du Comic sans MS !), des arrières plans,...Vous aurez bien entendu la possibilité d'ajouter vos propres photos, et mêmes celles de votre compte Instagram en vous y connectant.


Le résultat
Voici ce que j'ai pu produire en quelques minutes



Les graphistes professionnels (j'en connais quelques-un !) trouveront certainement des choses à redire, mais il est tout à fait possible de créer un document final au rendu unique et c'est là tout l'intérêt.


Et le Mind Mapping ?

Parmi les centaines de modèles disponibles, il en existe qui répondent à la recherche "carte mentale". Il s'agit en fait d'un concept très large dans Canva. Cependant, les modèles proposés, encore une fois, vous permettront de créer des cartes totalement originales, loin des modèles imposés par les logiciels de Mind Mapping. En effet, avec l'expérience, il est facile de savoir quel logiciel de Mind Mapping a été utilisé pour créer telle ou telle carte : Freemind, Freeplane, Xmind, MindManager, Mais une carte au design unique attirera forcément le regard, même pour un MindMapper averti.

Voici quelques exemples proposés par Canva :





A partir de l'un de ces modèles, ou n'importe quel autre, il sera simple de personnaliser le contenu en effectuant des copier/coller et autres déplacements. Mais attention : il ne s'agit pas d'un logiciel de Mind Mapping. Il serait illusoire d'imaginer un brainstorming avec Canva. Mais ce n'est pas son rôle. En revanche, reprendre les éléments d'une vraie carte pour les intégrer dans Canva en vue de la diffuser est tout à fait envisageable.

En conclusion
Canva est parfait pour qui souhaiterait créer simplement et rapidement un document au rendu (pardon...design) convaincant. Je ne pense pas que l'ambition de Canva soit de concurrencer des logiciels professionnels du domaine, type Illustrator, mais il fait très bien ce qu'on lui demande. D'autre part, ses fonctions de collaboration permettent d'ouvrir les perspectives d'utilisation. J'imagine ainsi aisément l'utilisation de Canva dans une association. Seule petite ombre au tableau (mais bien légitime), on est très vite bridé par la version gratuite. Les "plans" et les modèles payants (à l'unité) sont comme la vitrine d'un magasin : on peut regarder, mais pas toucher, ou alors avec filigrane, mais c'est contre-productif. 
En bref, Canva est un très bon logiciel, simple à prendre en main, guidant, mais peu structurant. De quoi laisser libre cours à son imagination !



vendredi 5 octobre 2018

MoocDys : le MOOC européen sur les troubles Dys

J'ai très récemment intégré l'équipe des ambassadeurs d'un MOOC issu d'un projet : le MOOCDys. Qu'est-ce qu'on MOOC ? pour faire court, il s'agit d'un cursus de formation en-ligne complet portant sur un sujet en particulier. La page wikipédia qui lui est consacrée détaille cela très bien.
Le sujet du MOOCDys porte sur les "troubles Dys". Il a l'ambition de former les personnes confrontées à tout ou partie de ces troubles :  dyslexie, dyspraxie,...

Dys et Mind Mapping ?
Quel est le lien entre les troubles Dys et le Mind Mapping ? Compte tenu de ses caractéristiques, il apparaît que des méthodes d'apprentissage, de réflexion,... basées sur des éléments visuels sont plus appropriés que l'utilisation de techniques classiques, presque exclusivement basées sur du texte. D'ailleurs, faciliter l'apprentissage est l'une des raison d'être historique du Mind Mapping !
Je ne m'étendrai pas beaucoup plus sur les "troubles Dys" car je n'en connais pas plus que toute personne non confrontée au sujet. Au travers de ce MOOC, j'essaierai humblement d'apporter mon expertise dans la technique du Mind Mapping en tentant de l'appliquer à ce domaine.

Qui se trouve derrière ce projet ?
Ce projet est porté par Marco Bertolini que je suis depuis plusieurs années au travers de son blog Formation 3.0 et qui est également adepte des méthodes de formation "différentes" en général et du Mind Mapping en particulier. Mais ce MOOC est un projet dont les acteurs sont également institutionnels, notamment des universités ou associations situées au Portugal, en Grèce, Irlande, Italie ou Roumanie pour ne citer que ces pays. Il a reçu le soutien de la Communauté Européenne au travers de son programme Erasmus+
le MOOCDys est à destination de...tout le monde - pas de critère discriminant - mais s'adresse en particulier aux parents, enseignant, professionnels,...bref, celles et ceux qui souhaitent comprendre ou recherchent des solutions et/ou des ressources sur le sujet.
Je parle de projet, mais en réalité, ce n'en est plus un : la première phase du MOOC débute courant novembre et se déroule en 6 phases (en réalité 5+1...)
Vous pouvez vous rendre sur le site du MOOC pour obtenir les informations exhaustives : http://www.moocdys.eu/

Détail important : ce MOOC est entièrement gratuit, de la participation à la certification.






dimanche 30 septembre 2018

La méthode MapWriting : écrire efficacement grâce au Mind Mapping

Il est aujourd'hui admis que le Mind Mapping est un outil terriblement efficace dans le domaine de la "gestion" de l'information : créer, structurer, présenter, mémoriser,...la liste est longue. Xavier Delengaigne le sait et nous offre depuis plusieurs années une très large collection de livres consacrés à tous ces domaines. Le petits dernier aborde un sujet souvent évoqué mais rarement détaillé. Partir d'une idée avec pour objectif d'obtenir un document finalisé, telle est l'ambition de ce livre, La Méthode Mapwriting. Adepte de la rédaction d'ouvrages à plusieurs, Xavier Delengaigne s'est cette fois-ci associé à Franco Masucci de la société Signos, spécialisée dans la formation en Management Visuel.
Ce livre est très structuré. aucun doute que le Mind Mapping ait été utilisé pour le rédiger ! 
La première partie sera utile au néophytes du Mind Mapping : les règles, le "pourquoi ça marche ?", une présentation rapide des principaux logiciels du marché actuel,...
La deuxième partie est directement consacrée au la méthode nommée MapWriting c'est à dire l'application du Mind Mapping aux écrits. Loin d'être générale, cette partie contient des chapitres différents selon ce que l'on souaihte rédiger : un article de presse, un mémoire ou un livre. La souplesse du Mind Mapping permet en effet de partir sur des bases adaptées aux types d'écrits.
A noter : le chapitre 9, écrire à plusieurs mains, présente un intérêt qui va bien au delà du MapWriting, puisqu'il aborde le travail en mode collaboratif avec le Mind Mapping en recensant les règles spécifiques à adopter. En effet, si une carte est personnelle, elle le devient beaucoup moins à plusieurs (c'est ce qu'on appelle un truisme, non ?). Il est donc essentiel de définir des normes adaptées aux circonstances et ce livre explique cela très clairement.

En bref, quel que soit votre objectif d'écriture, n'hésitez pas à lire cet ouvrage. Il n'a pas d'autre ambition que de vous mettre sur les rails et vous verrez que cette méthode vous apportera un soutien indéniable.  Puisqu'on parle d'écriture de livre, voici la carte des éléments abordés dans celui que j'avais écrit en 2012 pour Freeplane 1.2 (il est toujours disponible en version numérique si vous souhaitez vous le procurer !). Les chapitres n'y sont pas encore définis, mais cette carte est devenue mon fil conducteur, regroupant tous les éléments que je souhaitais aborder et développer. Cette carte a ensuite été déclinée en 12 cartes filles bien plus conséquentes.




Côté roman, Franck Thilliez utilise Freemind (ou Freeplane ?), pour élaborer ses thrillers à succès...