lundi 22 décembre 2008

Sortie de la première version 0.9.0 stable


Que d'infos en peu de temps !!
Un message ce matin indique la sortie de la première version RC (Release Candidate, c'est à dire non "beta") dans la moture 0.9.0.
Au menu entre autres :
- intégration d'icônes du domaine public
- correction du module d'exportation Excel
- traductions supplémentaires
- correction de bugs divers


Rendez-vous ICI pour le téléchargement.

5 commentaires:

Michel a dit…

Je l'ai testée sous Ubuntu (gnome, version 8.04 LTS) : cette version fonctionne impeccablement !
Amicalement,

Michel

samos29 a dit…

Merci Michel pour ton intervention : n'étant pas (encore) un utilisateur de Linux, c'est toujours bien d'avoir un avis extérieur sur le sujet !!

J'en profite pour te souhaiter une bonne année 2009, ainsi qu'à tous les visiteurs du blog !!


Franck

Michel a dit…

Bonjour Franck,

Merci pour tes bons souhaits : bonne et heureuse année à toi aussi ! Et merci aussi pour tes billets fort intéressants.

Je viens de découvrir que la version définitive de Freemind (la 0.9.0 RC) ne permettait pas une exportation de la carte au format pdf ; je travaille, comme tu le sais maintenant, sous Ubuntu ; avant d'écrire ce commentaire, j'ai pris la précaution de lancer d'abord la beta 19 puis la Release Candidate ; les windosiens font-ils le même constat ? Est-ce une particularité de la version tournant sous Linux ? Mystère !!!

Bien amicalement,

samos29 a dit…

Bonsoir Michel,
concernant la version windows, l'export en pdf est toujours possible : bizarre, bizarre !!
Quoiqu'il en soit, pour le pdf, je n'utilise pas cette fonctionnalité. Je préfère passer par pdfcreator : plus souple, ce logiciel agit comme une imprimante virtuelle. Un équivalent Linux devrait exister non ?

michel a dit…

Merci pour ta réponse...
Il n'est nul besoin d'installer un convertisseur PDF sous les distributions Linux que j'ai utilisées ou que j'utilise encore ; le fait d'installer le "deamon" d'impression (programme qui tourne en tâche de fond ; son nom est "cups") met de suite à disposition, en plus d'une sortie sur imprimante (cette dernière à configurer, bien sûr), la conversion du fichier sur lequel on travaille au format "pdf" et au format "postscript" (ps).

Bien amicalement,