mardi 18 mai 2010

Freemind s'impose sur les sites internet des Académies


Les exemples d'utilisation de Freemind en milieu scolaire se répandent peu à peu. Il peut parfois s'agir de cartes présentant les structures comme c'est le cas, repéré sur le blog de Pierre Mongin www.mindmanagement.org, de l'Université Paris Descartes et sa structure documentaire. Ces cartes utilisent le mode Flash de Freemind permettant d'intégrer un carte dynamique à l'intérieur d'un site.
Toujours à l'aide du célèbre plugin Flash mais cette fois-ci en plein écran, voici un exemple de l'académie de la Réunion.

Parfois, les carte sont à télécharger, comme sur l'une des pages de l'académie de Dijon. Des exemples de rapports de stage dont les auteurs mettent en libre téléchargement quelques cartes permettant d'illustrer les propos, sont également présents sur la toile, comme ici, pour l'Académie de Grenoble.

Outre les cartes proprement dites, des didacticiels plus ou moins complets se comptent par dizaines, à l'instar de celui des Académies de Rennes, Aix-Marseille ou Rouen, cette dernière page portant plus sur l'intégration de Freemind dans l'organisation du travail en classe que sur les fonctionnalités de Freemind proprement dites.

2 commentaires:

Michel a dit…

Bonjour Franck,

Je me permettrai même de dire qu'ENFIN l'Education nationale (j'en suis) découvre le mind mapping ; pas tout à fait d'ailleurs, parce que l'académie de Montpellier avait initié, il y a quelques années (en 2005 et peut-être même avant), toute une approche de la cartograpghie des cours et leçons avec le logiciel Inspiration.
Voir, à ce propos, la page suivante traitant de l'expérimentation :
http://www.crdp-montpellier.fr/Tice/cheuristk/index.htm
Cordialement,

Michel

Franck Maintenay a dit…

Bonsoir Michel et merci pour ton lien.
Les habitudes ont la vie dure ! L'utilisation de nouvelles techniques prend du temps et ce sont souvent des actions modestes mais multiples qui permettent de faire évoluer les mentalités l'appréhension face aux nouveautés. Si cela peut te rassurer (ce dont je doute), on rencontre le même phénomène dans des organisations de grande taille même privées. Ce qui est remarquable, c'est de garder une motivation intacte à son modeste niveau pour faire en sorte que les choses bougent...ce qui semble se produire aujourd'hui.