mardi 11 décembre 2012

MindBoard pour Android : le chaînon manquant ?

Les logiciels de Mind-Mapping sur tablettes se comptent aujourd'hui par dizaines. iThoughts sur iPad ou Mindjet (ex Thinking Space) sur Android sont parmi les logiciels les plus représentatifs de ce marché. Parmi eux, il existe une sorte d'Ovni : MindBoard.
Le principe est simple. Comme tous les logiciels de Mind-Mapping, MindBoard affiche d'abord le coeur de la carte. En tapotant deux fois sur l'écran, le coeur, représenté par un ovale, occupera tous l'espace de votre tablette.


Pour ajouter du texte (ou des dessins,..), vous devrez alors utiliser le bout de votre doigt ou un stylet, qui est, de loin, la solution la plus efficace. En ce qui me concerne, j'ai testé MindBoard avec mes (gros) doigts et une (petite) tablette Android 5" : le résultat n'est pas des plus concluants, même si j'arrive à me relire !
des signes "+" de chaque côté du coeur vous permet d'ajouter des branches par un déplacement sur l'écran. Pour ajouter du contenu, il suffit d'opérer de la même manière que pour le coeur.

Le déplacement des branches est totalement libre que ce soit pour écarter des branches par exemple ou modifier les connexions entre elles. L'ensemble est donc cohérent. Il n'est à aucun moment nécessaire de faire appel à un quelconque menu pour créer les informations et les agencer entre elles. 
Côté mise en forme, MindBoard fait dans le minimum : seules trois couleurs sont proposées pour le texte. 
Trois modèles globaux sont également disponibles, comme le modèle Blackboard ci dessous :


Concernant enfin les exportations des oeuvres créées, vous n'aurez d'autres choix que d'utiliser le format pdf. Bien entendu, il n'est pas concevable d'exporter les cartes dans des formats type MindManager ou Freeplane, les données n'étant pas considérées comme du texte mais comme du dessin.

A quoi peut bien servir MindBoard ? En dessous d'un écran de 7 pouces, sans stylet, son utilisation risque d'être compliquée. Toutefois, avec le bon matériel (une grande tablette de 10 pouces par exemple ou un galaxy Note dont la combinaison tactile/stylet est la raison d'être), MindBoard permettra de saisir et structurer des informations à la volée, un peu comme on pourrait le faire avec un papier et un crayon....la contrainte de la gestion de l'espace en moins. En effet, comme avec tous les logiciels, le support n'a pas de limite de taille théorique. La carte devient le principal objet de concentration, loin devant le logiciel lui-même, ses menus, sélections,... 

Même si je ne pense pas que j'utiliserai MindBoard tant que mon matériel n'aura pas évolué,  MindBoard n'est pas dénué d'intérêt pour qui souhaite recenser à la volée des informations et les structurer. Un calepin organisé en quelque sorte. Mais sa philosophie générale lui permet de sortir du lot des logiciels de Mind-Mapping qui tendent, en version mobile, à tous se ressembler.

MindBoard existe en versions gratuite et payante, téléchargeables toutes les deux sur le Google Play.


mardi 6 novembre 2012

iMindMap 6 : rendons à César...

La sortie d'iMindMap 4 il y a environ 2 ans avait laissé comme un goût d'inachevé. Aussi lourd qu'instable, iMindMap 4 ne semblait pas faire le poids comparé aux mastodontes de l'époque auxquels il était sensé se frotter. Les tarifs pratiqués semblaient alors démesurés par rapport aux prestations offertes par le logiciel. J'ai donc laissé passer la version 5, puis l'occasion s'est tout récemment présentée à moi de pouvoir tester la version 6 d'iMindMap, dans sa version Ultimate (l'ultime quoi !).
Chat échaudé craignant l'eau froide, j'ai été particulièrement attentif au temps d'accès du logiciel. C'est la première bonne surprise : iMindMap est rapidement accessible et obéit enfin au doigt et à l'oeil.
Seul logiciel de Mind-Mapping ayant été adoubé par Tony Buzan lui-même, iMindMap surprend tout d'abord par son respect par défaut des règles de base du Mind-Mapping. Si la plus notable est celle des branches "naturellement" organiques, iMindMap n'est pas en reste sur les autres points : modifier les couleurs , ajouter des photos ou des icônes. Si l'ajout d'images et icônes ne vous suffit pas, vous avez même la possibilité de dessiner des croquis directement sur la carte. Avec le ruban à la fois simple et complet, l'utilisation d'iMindMap 6 est résolument ludique. Créer des cartes est un véritable plaisir et les enfants devraient être réceptifs à ces arguments. Dernier point très notable concernant les aspects visuels est la possibilité de transformer votre carte en 3D. En fait il s'agit de donner simplement du relief à la carte. Même si la performance est intéressante et surprend au premier abord, je ne suis pas persuadé de l'intérêt d'une telle fonction à l'usage. En effet, la gestion de l'espace 3D dans un environnement 2D devient beaucoup plus compliquée et le nombre d'informations visibles (et lisibles) est forcément moins important.



Toutefois, limiter iMindMap 6 à un logiciel de "dessin 2D/3D de Mind-Mapping" serait réducteur. Il offre en effet un module Projets simple mais complet, avec gestion des ressources et diagramme de Gantt.
Côté importation d'autres formats de logiciels de Mind-Mapping, iMindMap 6 propose les cartes Novamind (ce qui est suffisamment rare pour le signaler), MindManager et Freemind/Freeplane.
Pour tester la performance de l'importation de ce dernier, j'ai utilisé ma carte Freeplane, "martyre" intégrant tous les éléments qu'une carte Freeplane peut contenir (couleur, icônes, nuages, attributs, liens,...) :

Le résultat de l'importation est minimaliste mais la structure est correcte :

Les branches sont au format "boite" et iMindMap semblant ne pas aimer l'organisation initiale, l'ordre des branches a été rédéfini !
Après quelques modifications, la carte ressemble à un résultat estampillé iMindMap.

Concernant l'utilisation de la 3D, si j'ai des doutes sur son intérêt dans le logiciel, son exploitation au travers de présentations ne laissera pas votre auditoire indifférent mais faites attention à ne pas surcharger vos branches. Comme vous pourrez le voir sur la vidéo ci-dessous, les photos ont parfois tendance à masquer le texte ce qui n'est, évidemment, pas l'objectif :



Pour conclure, iMindMap semble avoir atteint sa maturité dans cette version 6. Certaines fonctions sont de véritables innovations à défaut d'être toujours utiles. Sachez que si vous ne souhaitez pas vous délester des 190€ pour cette version Ultimate, cette dernière se transformera en version Basic au bout de 7 jours. Cette version est tout à fait exploitable, offrant des fonctions de base largement suffisantes pour le commun des utilisateurs.

lundi 5 novembre 2012

Le plan de "Mind Mapping : transformez vos idées en projet avec Freeplane"




Parmi les messages que je peux recevoir depuis la sortie du livre, une question revient souvent : "avez-vous utilisé Freeplane pour la conception de votre livre ?". Comme vous pouvez le constater sur l'image ci-dessous, non seulement Freeplane a été utilisé, mais il a également constitué le centre névralgique de l'écriture de ce livre, des éléments les plus basiques (les sujets abordés) aux détails très précis : moyen de déclencher telle fonction, raccourcis clavier,...

Photobucket

Si cette copie d'écran est suffisante pour se faire une idée (très) générale du contenu, je vous invite à consulter cette carte au format .SVG dans votre navigateur.
Vous pouvez également la visualiser sous forme dynamique grâce avec Mindomo :




Sous cette forme, il ne s'agit encore que d'un document de travail : ce ne sont plus de simples éléments de réflexion mais ce n'est pas encore le plan définitif. Vous l'aurez constaté si vous avez parcouru le livre ou simplement lu la table des matières.

Concernant la démarche, j'ai appliqué la même méthode que pour la résolution de problèmes beaucoup plus simples.
Dans un premier temps, j'ai créé une carte basique reprenant les fonctionnalités qui me paraissaient intéressantes (demandes des utilisateurs, fonctions incontournables, nouveautés réelles par rapport à Freemind,...). Je les ai ensuite regroupées par domaine (installation, paramétrage, nouvel élément,...) et j'ai complété les branches en ajoutant les fonctions de Freeplane non citées initialement.
Enfin, il m'a suffit de compléter la carte par des noeuds de niveau plus fin pour intégrer les accès menu, les raccourcis clavier, quelques remarques,... quand cela devenait nécessaire.

Ce n'est bien entendu pas le seul exemple de livre construit à partir d'une Mind-Map. En suivant ce lien, vous accéderez à l'image d'une carte créée par Franck Thilliez pour l'un de ses romans (avec XMind visiblement). Voici ce qu'il répond à une personne l'interrogeant sur les logiciels qu'il pouvait utiliser :
Ce sont des logiciels de "Mind Mapping". Avant, j'avais des fichiers partout sur mon ordinateur : pour les personnages, le plan, les idées, les recherches. Ces logiciels (dont la plupart sont gratuits) sont extras parce qu'ils permettent de relier toutes les informations entre elle, de synthétiser et de s'y retrouver très facilement."


vendredi 26 octobre 2012

"Organisez vos formations avec le Mind-Mapping" de Frédéric le Bihan...

....Anne Ambrosini, Valérie Eichenlaub, Aysseline de Lardemelle et Isabelle Pailleau (pour n'oublier personne!), aux éditions Dunod.
Quelques années après la parution d' "Organisez vos idées avec le Mind-Mapping", Frédéric le Bihan, accompagné cette fois-ci de son équipe de choc de l'EFH, s'est remis à la tâche pour nous offrir un ouvrage consacré à la formation et précisément à l'exploitation du Mind-Mapping dans ce domaine. Contrairement à de nombreux ouvrages sur le même sujet, ce livre ne se limite pas à l'aspect purement technique de la formation : il ne s'agit pas seulement d'une "boite à outils". Il couvre en effet un champ beaucoup plus large, allant du profil de formateur à celui des personnes formées, en passant par la reformulation de la demande de formation, l'organisation des journées, les évaluations,.... L'ensemble est de ce fait cohérent, abordant à la fois les aspects techniques, mais aussi psychologiques, organisationnels,...
L'intégration du Mind-Mapping dans ce contexte permet, en parallèle, de structurer tout ces éléments et créer de la consistance. L'aboutissement final est la création de cartes de référence dans chacun des domaines constituant une action de formation.

Le sujet est abordé de manière aussi exhaustive qu'intelligente . En effet, les réflexions précèdent systématiquement les actions ce qui permet de mieux comprendre et appréhender et donc s'approprier les cartes proposées ensuite. D'autre part, ce livre permet de comprendre l'intérêt d'utiliser le Mind-Mapping dans un domaine donné. Il s'agit ici de l'organisation de formations, mais la démarche est entièrement transposable à d'autres domaines.

Pour avoir suivi, à plusieurs reprises, des formations à l'EFH (Ecole Française de l'Heuristique) dont la Certification à l'Enseignement de la Carte Heuristique, j'ai tout de suite reconnu la "patte" de l'Ecole : comprendre pour apprendre, savoir questionner,... J'invite d'ailleurs les personnes ayant suivi la formation OVI (Organisez Vos Idées) à se procurer ce livre : elles y retrouveront, en substance, pratiquement tous les éléments de cette formation. Et même si organiser et animer des formations n'est pas votre domaine, ce livre est une formidable ressource pour apprendre à traiter d'un sujet en exploitant les caractéristiques du Mind-Mapping.


lundi 22 octobre 2012

Framindmap ou la solution alternative de Mind-Mapping en ligne

Si vous êtes francophone d'une part et adepte des Logiciels Libres d'autre part, vous devez alors certainement connaitre Framasoft. Plateforme centralisant les logiciels libres d'abord, Framasoft s'est également illustré par ses Framakey, clés USB contenant de nombreux logiciels libres utilisables sur n'importe quel poste puisque ne nécessitant aucune installation particulière. Très axé sur l'utilisation des logiciels libres dans le monde de l'éducation, Framasoft propose de nombreuses solutions efficaces pour les enseignants et leurs élèves. Plus récemment, le Framalab regroupe des solutions logiciels collaboratifs et, de fait, en-ligne : Framapad pour le texte, Framacalc pour les tableurs, Framadate pour les sondages (remplaçant ainsi avantageusement des solutions comme Doodle),...
Depuis quelques jours, Framindmap fait désormais partie de l'offre de logiciels en-ligne proposée par Framasoft. Il s'agit d'un logiciel de Mind-Mapping très particulier.
En effet, la première surprise tient au fait que ce logiciel est en-ligne, mais non collaboratif. Vous travaillez sur une carte qu'il est impossible de partager, en tout cas en temps réel. D'ailleurs, les fichier créés ne sont enregistrables que localement.
Ensuite, l'interface est extrêmement simple...et pour cause : il est seulement possible d'ajouter des branches et du texte et d'effectuer une mise en forme basique (couleur des branches, type de police) et c'est tout !
Certains se demanderont donc quel intérêt peut-on trouver à ce logiciel quand on connait l'offre de programmes de Mind-Mapping en-ligne aujourd'hui. Dans tous les cas il est possible de trouver mieux en terme de fonctionnalités : ajout d'image, gestion de tâches voire de projets, ajout de liens, mise en forme plus complète,...

Pour ma part, j'en vois plusieurs :
- Il s'agit, à ma connaissance, du seul logiciel libre de Mind-Mapping en ligne, avec WiseMapping (par ailleurs logiciel en-ligne mais offrant du "vrai-faux" collaboratif) et Freemind 1.0 (toujours en version beta).
- Même si cela ne change rien fondamentalement, c'est un projet Français, preuve que le libre est également dynamique ici.
- Du fait de ses fonctions basiques, Framindmap est accessible au plus grand nombre. La simplicité d'utilisation permet de se concentrer sur l'essentiel comme structurer les idées.
- L'intelligence de son interface permet de le mettre entre toutes les mains (enfants,...). Tout est très intuitif. D'ailleurs, les utilisateurs d'iMindMap constateront que la création des branches est identique sur les deux logiciels.
- Dans sa version actuelle, aucune trace n'est conservée sur aucun serveur. Devoir enregistrer sur un serveur (ou cloud,...) est, par défnition, le prix à payer quand on fait du collaboratif.

Donc, dans sa version actuelle, Framindmap est un excellent logiciel si on souhaite découvrir (ou faire découvrir) le Mind-Mapping informatisé. Par contre, il est certain que les utilisateurs souhaiteront passer à un produit plus évolué (libre ou pas), si le besoin évolue vers une utilisation plus précise. Mais rien n'est bien entendu figé et Framindmap ne demande certainement qu'à évoluer lui aussi.




lundi 15 octobre 2012

le MindMeister nouveau est arrivé

MindMeister est l'une des solutions de Mind-Mapping majeures des logiciels en-ligne. Mind-Meister, Mindomo et Mindjet Web se partagent en effet l'essentiel du marché.
MindMeister propose essentiellement 3 nouveautés :

- Le mode présentation

Le site MindMeister qualifie cette fonction de "Prezi-style slideshow module". C'est un peu exagéré puisque Prezi, qui n'est d'ailleurs pas un logiciel de Mind-Mapping, offre une palette de fonctions et de personnalisation beaucoup plus large. Toutefois, force est de constater que ce mode présentation est simple à mettre en oeuvre et très efficace. On remarquera d'ailleurs que le fonctionnement de ce mode est très sensiblement identique à celui de Mindomo, dont j'avais vanté les mérites dans un précédent billet, il y a environ 1 an :


L'une des différences principales entre les deux est que MindMeister propose un nombre de styles de transitions plus important (zoom, "flou",...). Par contre, il ne semble pas possible d'importer les diaporamas créés avec MindMeister directement sur un poste. Cela peut donc poser problème si on ne dispose pas de connexion Internet sur le lieu de projection du diaporama. 

- les noeuds "flottants"
La possibilité d'ajouter un noeud flottant (c'est à dire non connecté au coeur de la carte) est une fonction classique sur bon nombre de logiciels de Mind-Mapping (MindManager/Mindjet, Freeplane 1.2,...). MindMeister propose désormais la même chose. L'un des principaux intérêts de ce type de noeud est d'ajouter par exemple une légende (pour les icônes, les couleurs de branches,...). C'est toujours utile surtout dans un contexte collaboratif.

- les libellé sur les liens
Comme avec l'ensemble des logiciels de Mind-Mapping, il est possible d'ajouter des liens transversaux entre les différentes branches. Cela permet d'ajouter une relation entre des idées qui ne sont pas liées au travers la structure de la MindMap. La nouveauté est de pouvoir ajouter un libellé sur la ligne de relation comme ici ("Facts" sur la ligne orange) :


Là encore, dans un contexte de collaboration en ligne, la relation entre deux branches peut être interprétée différemment d'un utilisateur à l'autre. La présence d'un texte permet de clarifier cette information.
A noter que Freeplane 1.2 permet également d'ajouter du texte sur ce type d'élément (appelé Connecteur sur Freeplane), au milieu, mais également à ses extrémités.

Pour conclure, ces nouveautés permettent à MindMeister d'élargir son contexte d'utilisation. D'autres part, elles lui permettent de d'offrir des fonctions utiles sans rendre plus difficile son utilisation.



vendredi 5 octobre 2012

"Animer et promouvoir son site web" de Xavier Delengaigne


Créer un site web,un blog,... pour partager des informations, c'est bien. Le rendre visible et accessible à tous, c'est mieux. C'est en substance ce que propose Xavier Delengaigne dans son dernier ouvrage "animer et promouvoir son site Web" aux éditions CFPJ. Xavier Delengaigne n'est pas un nouveau venu dans le monde de l'édition. Il a co-écrit de nombreux livres de Mind-Mapping mais également des ouvrages portant sur le PKM (Personal Kwonlegde Management) ou la veille sur internet. Comme pour ses autres livres, chacune des pages contient une multitude d'informations et de "tuyaux" très concrets. Cependant l'ouvrage est très structuré.

Tout d'abord, Xavier conseille de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier : placer ses photos sur Flickr, ses vidéos sur Youtube,... vous permettra de tisser une toile plus grande et donc plus efficace pour "capturer" de nouveaux lecteurs. Vous apprendrez également que la diversification des supports peut être une arme redoutable en terme de promotion : animer un blog tout en partageant un "magazine pdf" ou des présentations Slideshare vous permettra à la fois d'accroître votre réputation et de fidéliser les lecteurs. Investir les réseaux sociaux  est également un passage presque obligé pour assurer la promotion de son site, blog,...
De fil en aiguille, on réalise que cette activité ne s'improvise pas et qu'un minimum d'organisation et de temps sont nécessaires pour assurer le suivi de la montée en puissance d'un site. Cette activité peut même devenir un métier à part entière et nécessite parfois le montage d'un "plan e-media", à l'instar d'un "plan de développement" d'une jeune entreprise. Ce livre sera pour vous un formidable compagnon de route pour vous accompagner.
Pour freemindparlexemple.fr, je n'ai pas encore appliquer l'ensemble des règles décrites dans "Animer et promouvoir son site web". Ca ne s'improvise pas ! Mais je sais déjà que j'ai beaucoup de choses à faire, à commencer par clarifier mon utilisation des réseaux sociaux. Je vais également devoir mettre un peu plus les "mains dans le cambouis" pour améliorer la situation. Suite à la lecture du livre, j'ai ajouté un "gadget" sur ce blog que vous pouvez voir tout en bas de la colonne de gauche. Il s'agit de la PageRank du blog. Plutôt médiocre n'est-ce pas ? Mais je sais également que les lecteurs des billets de freemindparlexemple.fr sont plutôt fidèles. Merci à eux (enfin à vous !) et merci également à Xavier pour ce livre qui constitue une trousse à outils pour assurer la promotion et donc la pérennité d'un site.
A noter que chacun des chapitres est ponctué d'une interview d'un spécialiste des différents domaines abordés permettant de bénéficier de point de vue très concrets du sujet.

jeudi 4 octobre 2012

"Mindomo et moi"

Même si ce blog est avant tout consacré à Freemind et Freeplane, il m'arrive très régulièrement d'écrire des billets sur des livres, des informations qui m'ont particulièrement intéressées mais également sur d'autres logiciels.
A plusieurs reprises, je vous ai vanté les mérites de Mindomo. Il me semble en effet que ce logiciel propose l'une des meilleures solutions collaborative en ligne du marché. Mindomo a su combiner simplicité d'utilisation et puissance des fonctions. 
J'explique tout cela dans un billet publié sur le blog de Mindomo aujourd'hui même. Prévenue que je citais le logiciel dans mon livre, l'équipe Mindomo m'a en effet contacté pour connaitre mon "profil" utilisateur (dans quelles circonstances suis-je amené à l'utiliser ?, pour quelles raisons ?), pourquoi je le conseille à des débutants ? Pourquoi leur approche de l'outil collaboratif est-elle efficace ?

Indépendamment du logiciel proprement dit, certains éléments liés à la société Mindomo sont, à mon sens, remarquables :
- l'équipe Mindomo est composée d'un petite trentaine de jeunes individus particulièrement talentueux.
- Mindomo est situé dans la ville de Timisoara, en Roumanie. Pour les "30 ans et +", son évocation  devrait certainement raviver quelques souvenirs. Cette ville fut, entre autres, l'une des places les plus actives durant la Révolution Roumaine de 1989/1990. Mindomo est donc un formidable pied de nez à ceux qui pensent que le temps s'est arrêté depuis en Roumanie. Et l'aventure Mindomo signale par la même occasion que Palo Alto n'est pas le centre du monde ;-) !

Le billet est d'abord en Anglais (merci Naomi pour la traduction !) puis en Français.

mardi 2 octobre 2012

Exploiter les filtres dans Freeplane 1.2


Selon l’objet développé, la taille d’une Mind-Map peut atteindre des proportions importantes. S’il s’agit d’un projet d’envergure ou d’une carte exploitée comme base de connaissances, il est possible de devoir gérer plusieurs dizaines, centaines, voire milliers de branches. Dans ce cas, même une gestion de styles bien exploitée ne sera pas suffisante pour mettre en évidence les informations souhaitées, la taille de la carte étant trop volumineuse. Dans ce contexte, l’utilisation des filtres peut s’avérer très utile. 

Comme vous pourrez le constater dans la vidéo ci-dessous, la création de filtres reste très simple. Néanmoins, la possibilité de combiner les filtres et le champ des critères définissables en font un outil puissant.
L’exemple de cette vidéo est minimaliste mais il permet d’avoir un aperçu des possibilités offertes par cette fonction. 


vendredi 28 septembre 2012

Avoir du Style avec Freeplane 1.2


Dans mon billet du 22 septembre, je vous présentais le "panneau de propriétés", nouveauté de Freeplane dans sa version 1.2. Ce panneau permet de mettre en forme manuellement un noeud (couleur, police de caractère,...). Si la mise en forme manuelle est intéressante pour une branche isolée, une gestion complète via un véritable Gestionnaire de Styles permet de disposer d'une batterie de Mises en forme facilement accessible, pour plusieurs noeuds de même nature ou de même niveau par exemple. La vidéo ci-dessous vous permet de découvrir comment les styles peuvent être créés et exploités :

- manuellement. C'est un rappel du billet du 22 septembre;
- par copier/coller du style d'un noeud sur un autre noeud;
- par application d'un style prédéfini. Par défaut, les styles intégrés à Freeplane ne sont pas nombreux;
- par référencement dans la bibliothèque de styles de la mise en forme du noeud sélectionné;
- par création, de toute pièce, d'un style dans le "Concepteur de styles" dans lequel on retrouve le Panneau de Propriétés.

jeudi 27 septembre 2012

Le cerveau : mythes et réalités

Dans un billet daté du 24 Septembre, l'excellent blogue canadien "le blogue du cerveau a tous les niveaux" a fait part de la tenue de 5 cours gratuits intitulés "parlons cerveau III". Cette série de cours fait suite aux sessions "parlons cerveau I et II" qui se sont déroulées en 2011. "Parlons cerveau III" est consacré aux mythes entourant le fonctionnement du cerveau, comme, par exemple, celui de l'utilisation de seulement 10% de son potentiel.
Malheureusement les quelques mètres qui séparent la France métropolitaine du Canada (même quand on habite au fin fond du Finistère !) hypothèquent sérieusement les chances de pouvoir y assister.
Pour vous consoler, je vous invite à visionner une vidéo de moins de 15 minutes issue d'une session TEDx Paris en 2011. L'exposé est effectué par Catherine Vidal, neurobiologiste et Directrice de Recherches à l'Institut Pasteur. Il est intitulé de manière provocante "Le cerveau a-t-il un sexe ?". Mais le cerveau aime la provocation, non ? Catherine Vidal met à mal le mythe de l'aspect physique (poids, taille,...) du cerveau en tant qu'organe pour justifier les différences entre les hommes et les femmes : intelligence, prédisposition à certaines tâches,.. L'origine de ces mythes remonte pour l'essentiel au XIXe Siècle avec, par exemple, la "crâniométrie". Mais de savoir que certains de ces mythes ont moins de 20 ans nous pose question.

Catherine Vidal met en évidence certains fondements de la pensée humaine qui sont pris en compte dans le Mind-Mapping :
- Chaque être humain possède son propre chemin de pensée. A ce titre, une carte heuristique créée par monsieur X ne ressemblera vraisemblablement pas à la carte de monsieur Y, même si elles portent sur le même sujet. Et pourtant, elles pourront être "bonnes" toutes les deux. Donc, quand on se lance dans la création d'une carte, il convient d'éluder certaines réflexions du type "la carte de mon voisin est beaucoup plus belle",...
- Le poids de notre culture (éducation, instruction, religion,...) n'est pas neutre dans la manière de penser et donc d'organiser les idées et les informations. Le Mind-Mapping joue un rôle de "facilitateur" pour nous soulager de ce poids. Oubliez donc également les : "c'est ridicule de faire du dessin", "c'est pas sérieux", ...

mercredi 26 septembre 2012

Freeplane 1.2 : le mode Présentation

Le Mind-Mapping est un outil permettant, entre autres, de structurer et synthétiser l'information (mais ça, j'imagine que vous le savez déjà !). La tentation est donc grande pour les utilisateurs de logiciels de Mind-Mapping d'utiliser leurs cartes comme supports de communication, en lieu et place du traditionnel diaporama PowerPoint (ou Impress,...). L'utilisation d'une MindMap dans ce sens présente en effet de nombreux avantages :
- le producteur/narrateur n'a pas besoin de recréer un nouveau support ou se limite à quelques petites modifications (ajouter des images, supprimer quelques branches qui n'apportent rien au fond du message,...)
- les spectateurs découvrent une nouvelle façon de communiquer à la fois très visuelle et efficace, les informations étant...structurées et synthétisées (bis).
- ce même document peut être imprimé et remis aux participants, remplaçant ainsi les épaisses éditions de diapositives.

 Cet intérêt, de nombreux éditeurs de logiciels de Mind-Mapping l'ont très bien intégré apportant des réponses plus ou moins heureuses. L'une des meilleures solutions reste celle de Mindomo, aussi simple qu'efficace. D'autre éditeurs se contentent d'afficher la carte en plein écran.

Certains utilisateurs de Freeplane procèdent de la même manière. La carte est projetée en plein-écran et l'orateur déplace le curseur de branche en branche manuellement. Pourtant la version 1.2 de Freeplane intègre une fonction de présentation basée sur le contraste : le noeud est mis en valeur par un système de contraste par rapport au reste de la carte visible à l'écran. Mais ce mode de présentation peut être encore optimisé en jouant sur le "centrage automatique des noeuds", le zoom,... La vidéo ci-dessous vous permettra de découvrir ce que proposer Freeplane 1.2 dans ce domaine. Quelques minutes suffisent pour passer du mode classique au mode Présentation.

lundi 24 septembre 2012

Freeplane 1.2 : insérez des formules de calcul sur vos cartes


Le principe des formules dans Freeplane 1.2 consiste à intégrer une valeur sur un noeud, calculée à partir d'autres valeurs numériques présentes sur d'autres branches de la carte. Cette fonction est particulièrement intéressante sur une carte regroupant des éléments de mesure, un budget à ne pas dépasser ou des formules de calcul, comme vous pourrez le voir dans la vidéo ci-dessous. A ce titre, Freeplane devient particulièrement puissant pour les exercices de mathématiques ou géométrie, joignant la représentation sous forme de Mind-Map aux exigences de calculs. Si cette fonction pouvait être compliquée dans les premières versions beta de Freeplane 1.2 dans lesquelles il était nécessaire de saisir les références de noeud, elle est simple à mettre en oeuvre aujourd'hui. Accessoirement, vous constaterez que la possibilité d'intégrer des éléments LaTeX subsiste toujours.


samedi 22 septembre 2012

Le "Panneau de propriétés" de Freeplane : la nouveauté la plus visible de Freeplane 1.2


Si les options de mise en forme étaient nombreuses dans la version 1.1, il n'existait pas de centre névralgique permettant de modifier les couleurs, les formes, les polices,...des noeuds. Le Panneau de propriétés de cette version 1.2 de Freeplane regroupe tous ces éléments, permettant de personnaliser rapidement et simplement un ou plusieurs noeuds simultanément. En réalité, le Panneau de propriétés est constitué de 2 onglets : "mise en forme" (l'objet de ce billet) et "Calendrier et attributs" qui font partie des éléments orientés "gestion de projets".
Voici un aperçu de l'utilisation de cet onglet "Mise en forme" du "Panneau de propriétés", visualiser en plein écran, voire en HD si vous la consultez directement sur le site de Vimeo.


Freeplane 1.2 : panneau de propriétés from Franck Maintenay on Vimeo.


mercredi 19 septembre 2012

"Mind Mapping : transformez vos idées en projet avec Freeplane" est disponible


Annoncé depuis quelques semaines, le livre "Mind Mapping : transformez vos idées en projet avec Freeplane" est désormais disponible. Vous le trouverez en librairie, mais également sur le site des éditions ENI, celui de la FNAC, Amazon (dans les prochaines heures),...

Si cet ouvrage porte essentiellement sur l'utilisation de Freeplane dans sa version 1.2, il reprend également les règles à appliquer en matière de Mind-Mapping (les branches, les mots-clés, les pictogrammes,...).
Pour fêter la sortie de "Mind Mapping : transformez vos idées en projet avec Freeplane", je vous propose de participer à un petit concours vous permettant de gagner un exemplaire du livre. Pour cela, il suffit de répondre à cette question :

"Quelle est la date (mois et année suffiront) de sortie 

de la première version Alpha de Freeplane ?"


N'allez pas chercher trop loin, la réponse est bien entendu sur "Freemind par l'Exemple" !

Pour gagner, il vous restera 2 étapes à franchir :
Première étape : Indiquez la réponse en commentaire de ce billet
Deuxième étape : complétez aussitôt le formulaire disponible ici ou envoyez un mail à mon adresse.


Des billets sous forme de vidéos suivront également. Ils présenteront les réelles nouveautés de Freeplane dans sa mouture 1.2.

En attendant, bonne chance à tous !




dimanche 2 septembre 2012

"Mind Mapping : transformez vos idées en projet avec Freeplane" bientôt disponible


C’est avec un grand plaisir que je vous annonce la sortie prochaine de mon livre "Mind Mapping : transformez vos idées en projet avecFreeplane" aux Editions ENI. Il sera disponible à compter du 19 Septembre prochain.

Pourquoi ce livre ?
Je suis très régulièrement sollicité à propos de Freeplane et son fonctionnement. Il est vrai que la quantité de fonctionnalités disponibles peut bloquer plus d'un débutant. Cela fait donc plusieurs mois que l’idée d’écrire un ouvrage sur ce logiciel a germé dans mon esprit, sans que j'ose passer à l’acte. Contacté fin 2011 par les Editions ENI, j’ai finalement décidé de me lancer dans cette aventure. J’ai choisi de travailler sur la version 1.2 de Freeplane dont l’ergonomie et la puissance sont sans commune mesure avec la version 1.1...bien m’en a pris, puisque "Mind Mapping : transformez vos idées en projet avec Freeplane" sera disponible environ 1 mois après la sortie de la version définitive 1.2 ! Il tient compte bien entendu de toutes les nouveautés offertes par cette version.

Comment est-il structuré ?
La pratique avant tout ! Vous y trouverez donc très peu de « littérature ». L’accompagnement pour activer telle fonction ou obtenir tel résultat est constant et les copies d’écran sont très présentes. Toutefois, j’ai pu constater au travers d’exemples transmis par des utilisateurs que les bases du Mind-Mapping n’étaient pas toujours acquises. C’est pourquoi vous trouverez un rappel de ces règles régulièrement, tout au long du livre.

Pourquoi avoir choisi Freeplane plutôt que Freemind ?
Ces dernières années, Freemind n’a pas énormément évolué, contrairement à Freeplane. De plus, la communauté francophone de Freeplane est très importante. Il était donc temps de créer une dynamique autour de ce très bon logiciel de Mind-Mapping, trop largement sous-estimé.

Que contient ce livre ?
Freeplane est un outil de gestion totale de l’information. Le meilleur moyen de l’illustrer était de prendre un exemple « fil rouge » (en l'occurrence, la mise en place d’un Intranet), partant de la création des informations jusqu’à leur gestion complète dans le cadre d’un suivi de projet (définition des tâches, des acteurs, calendrier, alertes,...). Ainsi, vous n’y trouverez qu'un seul exemple enrichi au fil des chapitres. Vous apprendrez ainsi à mettre en forme la carte, ajouter des éléments en fonction de leur nature, filtrer pour une meilleure lisibilité, partager les informations,...

Où pouvez-vous le commander ?
Bien qu'il soit disponible sur les sites connus de vente en ligne (Amazon, FNAC,...), je vous invite à le commander directement sur le site des Editions ENI. En effet, seul ce site vous permettra de disposer, en plus de la version papier, d’une version électronique visible en ligne. Vous pourrez également télécharger les cartes qui y sont développées.

Je vous donne donc rendez-vous le 19 Septembre prochain pour la sortie officielle de "Mind Mapping : transformez vos idées en projet avec Freeplane".

lundi 20 août 2012

Xmind cuvée 2012 est disponible

Xmind évolue très peu souvent et c'est aussi pour cela que la sortie d'une nouvelle version est toujours un évènement. Dans cette version 2012 (qui est en fait la version 3.3, comme quoi, dans le monde des logiciels, la décimale est importante !), les nouveautés se retrouvent essentiellement sur les versions payantes (plus et pro).
J'ai vérifié si Xmind permettait encore d'importer/exporter de/vers Freemind et Freeplane. Dans les deux cas, c'est positif. Je rappelle que dans le domaine des logiciels gratuits, Xmind et Freemind (ou Freeplane), sont très complémentaires. Alors que Freemind et surtout Freeplane sont performants dans la gestion de l'information, Xmind permet de dessiner des cartes esthétiquement réussies (donc idéales pour le partage par exemple).
Pour en savoir plus, je vous invite à lire ces deux billets complets écrits par des experts Xmind : le premier de Marco Bertolini et le second de Philippe Boukobza. La version 2012 de Xmind est téléchargeable ici.

vendredi 17 août 2012

Prezi évolue et s'impose


Les logiciels de présentation (ou plutôt l'utilisation qui en est faite) sont mis à mal depuis quelques années. Utilisation simpliste, diaporamas ennuyeux et/ou illisibles,... : les critiques ne manquent pas à leur égard. Je vous renvoie à la lecture de la Pensée PowerPoint de Franck Frommer et de Stop au PowerPoint de Nicolas Beretti pour comprendre pourquoi il peut être plus efficace, voire moins dangereux, de ne rien faire que de se lancer dans la création de diaporamas insipides  ou, pire, dirigés.

En parallèle, une nouvelle génération de logiciels s'impose peu à peu. C'est le cas de Prezi, l'un des leader dans le domaine. On peut également citer Powtoon dont l'utilisation est très différente mais l'état d'esprit identique.
En l'espace d'une poignée d'années, Prezi a donc gagné en crédibilité. Cependant, si l'interface est très bien pensée et intuitive, la création de diaporamas nécessite du temps et de la réflexion. En effet, si passer d'un document Word à un diaporama PowerPoint se fait en un clic chez Microsoft, il est nécessaire de partir de rien pour une séance Prezi....et c'est tant mieux ! La structure de l'information d'un document Word ne peut pas être identique à celle d'un diaporama car la finalité n'est pas la même.
J'ai déjà eu l'occasion d'écrire des articles à propos de Prezi, comme ici. Mais le logiciel a énormément évolué depuis. Si les nouveautés sont accompagnées d'une interface plus complète, le logiciel a réussi à garder son ergonomie exemplaire. Voici quelques-unes de ces nouveautés.

Tout d'abord, les développeurs ont doté le logiciel d'une bibliothèque de modèles (mise en page, éléments accessoires,...) plus importante. Cela vous évite de partir de rien et vous fournissant une "coquille vide" à remplir


Ensuite, une bibliothèque de thèmes portant sur le choix des polices, des couleurs,... est désormais disponible.

L'interface d'édition de la présentation évolue également laissant apparaître sur la gauche une colonne reprenant les diapositives créées à l'instar de PowerPoint et consorts. Je rappelle toutefois que la notion de diapositive n'a pas vraiment de sens dans Prezi. En effet, ce qui peut être assimilé à une diapositive est en fait une portion de l'écran général

Il est désormais possible d'intégrer des vidéos et des présentations...PowerPoint (!) totalement "remodelables" bien entendu.

Un pseudo-effet 3D a fait également son apparition. En résumé, cet effet 3D est obtenu en ajoutant une image en arrière-plan de la présentation. Lors du passage d'un élément à l'autre, l'arrière-plan s'anime également, mais pas à la même vitesse ce qui procure cette sensation de 3D ou plutôt de "légère profondeur". C'est visuel et donc difficile à décrire !

Enfin, il est possible de dérouler une présentation en-ligne sur simple invitation sur Prezi.

Voici pour conclure un petit aperçu de ces nouveautés...au format Prezi, évidemment !


mardi 14 août 2012

Freeplane 1.1 est mort...vive Freeplane 1.2 !

Comme l'indique la copie d'écran ci-contre, la version 1.2 de Freeplane, désormais totalement stable, a remplacé la version 1.1.3 depuis hier. Les plus frileux (ceux qui craignait pour la stabilité et les bugs du logiciel) peuvent donc désormais passer le pas !
Pour les nouveautés, je vous invite à lire le billet précédent datant du 3 Juillet et annonçant la sortie de la "Release Candidate" (RC). Les habitués de la version 1.1 seront sans doute déroutés dans un premier temps par la restructuration (partielle) du menu, même si la nouvelle mouture est plus cohérente que la précédente. 
Au nom de la communauté francophone, je souhaite remercier les traducteurs de cette version et notamment "Nam" qui fait preuve d'énormément de dynamisme et réactivité pour vous offrir une version totalement francisée.


mardi 3 juillet 2012

Release Candidate de Freeplane 1.2 disponible en téléchargement

La version Release Candidate de Freeplane 1.2 est désormais disponible en téléchargement sur le site SourceForge. Concrètement, cette version présente désormais toutes les particularités de la version définitive qui devrait être mise en-ligne courant du mois de Juillet. Seuls quelques bugs mineurs sont encore peut-être présents.

Il ne faut pas s'attarder sur le simple changement de décimale qui, sur le papier, reste moins impressionnant qu'un passage d'une version 2012 à 2013. La version 1.2 de Freeplane cache en effet beaucoup plus de nouveautés qu'il n'y parait. Si vous êtes attentif aux publications de Freemind par l'Exemple, vous avez déjà un aperçu de ces nouveautés :
- gestion des mises en forme optimisée avec notamment la possibilité de gérer des mises en forme conditionnelles, nouvelles formes de nuages et de lignes,...
- création de véritables "noeuds libres"
- intégration de formules numériques
- intégration d'images redimensionnables sur la carte
- mode présentation simple et efficace
- intégration de greffons, à l'instar de Firefox ou Thunderbird
- ergonomie largement améliorée avec, notamment, le panneau de propriétés.
...et j'en passe !

Freeplane 1.2 réussit en effet le tour de force de proposer beaucoup plus de fonctionnalités que Freemind ou même la version 1.1 de Freeplane tout en conservant totalement l'esprit de ses ainés. Les habitués des versions précédentes retrouveront leurs repères et pourront, s'ils le souhaitent, exploiter rapidement ces nouveautés.
Voici trois vidéos créées il y a un an et demi présentant cette version 1.2 de Freeplane, qui était alors en version Alpha






   

mardi 26 juin 2012

Faites de la curation de contenu Twitter avec Map it out !

Connectés sur Internet, il vous est évidemment arrivé de chercher, et parfois trouver, des informations sur des sujets diverses et variés. Le fait de trouver des informations pertinentes, puis d'en sélectionner et enfin de les partager s'appelle de la curation de contenu. Curation ? rien à voir avec les nettoyages nasaux et autres centre de thalasso. Il s'agit de la traduction de l'anglais data curation, tout simplement, et qui veut donc dire la même chose.
C'est donc sur ce principe de curation de contenu qu'est basé le logiciel en ligne Map it Out ! Mais le défi proposé par la version beta de Map It Out ! est plutôt ambitieux puisque la recherche d'informations s'effectue à partir d'un moteur pointant sur Twitter.
Concrètement, comment ça marche ?


Renseignez tout d'abord des mots-clé (qui ne sont pas forcément des hashtags) dans la zone de recherche et validez.
La liste des tweets correspondant à votre ou vos critères s'affiche sur la partie gauche de l'écran
Parcourez les tweets rapatriés et déplacez ceux qui vous intéressent sur la partie gauche de l'écran par glisser déposer.
Le coup de génie de ce logiciel en ligne porte justement sur cette zone. Vous pourrez en effet combiner les tweets entre eux en les articulant sous forme de branches. Il est également possible, et c'est heureux, d'ajouter du texte sous forme de noeuds, à l'image d'une carte heuristique.

La démarche est très efficace et puissante. En effet, la construction de votre carte peut partir d'une ossature vierge sur laquelle vous grefferez les tweets qui correspondent aux thèmes. Mais les tweets sélectionnés par le moteur de recherche peuvent également vous aider à construire cette ossature, en mettant en évidence une nouvelle catégorie d'informations à laquelle vous n'aviez pas pensé initialement. Map It Out !  est donc outil de structuration d'informations qui dynamise la créativité.
Le dernier point, et non des moindres, est la possibilité de partager le résultat, sous forme de lien ou en l'intégrant sur un site ou un blog, comme ici, dont le sujet, d'actualité, est certainement le plus chaud  de la semaine :



Map It Out ! est un produit développé par Talk-Map qui est une société française, comme son nom ne l'indique pas. Créativité, outils visuels et collaboratifs sont leurs credos principaux, à l'image de cette expérience à Montpellier.

jeudi 31 mai 2012

Mindomo débarque sur les tablettes


J'ai présenté à plusieurs reprises le logiciel de Mind-Mapping Mindomo. Accessible, fiable et complet, Mindomo propose l'une des meilleures solutions de Mind-Mapping, connectée ou non. L'interface du logiciel est une vraie réussite. Depuis hier, Mindomo propose sa solution nomade pour tablettes iPad et Android. Cette offre fait de Mindomo l'une des solutions de Mind-Mapping les plus complètes du marché. En effet, cette version pour tablettes vient compléter la version en-ligne, accessible par le navigateur et le logiciel à installer sur le poste (PC ou Mac), qui peut fonctionner de manière connectée mais également en mode hors-ligne avec synchronisation a posteriori.

Côté interface, la grosse surprise est que peu d'éléments permettent de distinguer le Mindomo "classique" du Mindomo pour tablette. Voici une copie d'écran du logiciel en-ligne :


à comparer à celle de la version tablette (Android tout du moins) :


Certes, il manque des fonctionnalités telles que le Chat ou la gestion des favoris récoltées via Evernote ou Mindomo Grabber. D'autre part, certains menus ont été optimisés pour les tablettes. Mais globalement, la transposition est suffisamment transparente pour ne pas dérouter l'utilisateur habitué au logiciel en-ligne. La carte est en tous points identique à celle d'origine, hébergée sur les serveurs de Mindomo. En outre, le logiciel fonctionne également en mode déconnecté. Il est toujours possible de synchroniser les données dès qu'une connexion Wifi ou 3G est à portée.
Si le logiciel a pu être installé sur une modeste tablette (5 pouces) équipée d'Android 2.2.2, Google Play m'a indiqué que mon téléphone (un Samsung Galaxy Ace sur lequel tourne une version 2.3.3 d'Android) ne supportait pas le logiciel. Un contrôle particulier  (sur la taille de l'écran,...) serait donc effectué ? Quoiqu'il en soit, un écran de petite taille n'est pas vraiment adapté pour la gestion complète d'une carte, mais un accès en lecture resterait intéressant.

Pour le moment, la version de Mindomo pour tablettes est gratuite. Cela sous-entend donc que le logiciel sera peut-être payant dans un proche avenir. Espérons néanmoins que le logiciel sera offert aux clients Premium de Mindomo. Toutes les informations officielles sont disponibles sur le blog officiel de Mindomo

vendredi 25 mai 2012

Le mode Présentation de Freeplane : simple mais efficace

Il y a un mois tout juste, je faisais part d'une nouvelle fonctionnalité de Freeplane dans le billet "Freeplane fait son show". J'indiquai en substance que ce mode avait le mérite d'exister sans pour autant concurrencer les leaders dans ce domaine. Finalement, cette fonction est beaucoup plus complète qu'elle n'y parait depuis la version 1.2.15 beta. En combinant différents paramétrages, il est possible de créer une présentation très pertinente et impactante, le tout en quelques clics. Plutôt que de les énumérer, j'ai préféré faire une vidéo (6 minutes tout rond) pour que vous vous rendiez compte de la simplicité de son utilisation. La carte utilisée pour l'illustration est construite au fur et à mesure. Elle reprend, au final, toutes les techniques et astuces à prendre en compte pour créer une présentation efficace. Je n'ai volontairement ajouté aucune illustration (photos, icônes,...), pour ne pas surcharger l'écran. Mais, bien entendu vous pouvez utiliser ces éléments pour vos présentations, en prenant soin d'intégrer des photos de bonne qualité afin d'éviter les effets de pixellisation : la carte doit en effet est zoomée lors de la projection.
L'énorme avantage de ce mode est que vous ne serez plus obligés d'exporter les éléments vers des logiciels tiers (PowerPoint,...). Votre carte peut être directement exploitée, voire modifiée en temps réel.



vendredi 11 mai 2012

2 minutes 45 pour découvrir les bienfaits du Mind-Mapping en classe

J'aurais pu simplement "twitter" cette vidéo, mais il me semblait finalement important de la commenter. En effet, cette courte vidéo de moins de trois minutes permet de faire le point sur une très grande partie des propriétés du Mind-Mapping et des avantages à utiliser cet outil qu'est la carte heuristique.
- favoriser le travail en groupe : le professeur de latin interrogé indique bien que le Mind-Mapping (et l'outil informatique associé dans cette classe, Freemind) permet d'améliorer le travail en groupe.
- structurer l 'information : définir un plan basé en premier lieu sur les déclinaisons positives et négatives des mots français dont la racine latine est ban.
- synthétiser : même si la carte semble simpliste au premier abord (seulement deux branches autour du noeud central), elle comporte suffisamment d'informations pour faire le tour du sujet.
- présenter : l'utilisation d'un vidéo-projecteur et d'un TBI ajoute une dimension dynamique à la présentation beaucoup plus efficace que n'importe quelle transition 3D de PowerPoint. A noter que l'actuelle version 1.2 beta de Freeplane intègre une fonction de présentation qui, bien maîtrisée, se révèle être très utile. Cela permet de se passer d'un TBI qu'on ne trouve pas dans toutes les classes.
- prendre la parole : le jeune latiniste Ben expose son sujet de manière très naturelle. Cela est dû à la seule présence des mots-clés et de leurs relations sous forme arborescente. Il suffit à Ben d'ajouter les mots manquants (verbes,...) pour construire un discours cohérent, sans tomber dans le piège de la relecture pure et simple d'un document linéaire.





mardi 8 mai 2012

MindMaple : un logiciel de Mind-Mapping plus que prometteur

Dimanche dernier, mon ami Philippe d'Heuristiquement présentait dans un billet la dernière version du logiciel MindMaple. Il indiquait que le logiciel était désormais capable d'importer les cartes Freemind, sans avoir tester cette fonctionnalité. C'est désormais chose faite et je vous présente le résultat...bluffant ! Le test a été effectué avec la version lite (et donc gratuite) de MindMapple.

Un petit tour d'horizon avant tout.
Même si le logiciel est en anglais, l'interface est suffisamment bien conçue pour vous permettre de maîtriser rapidement ses fonctions. L'esprit de MindMaple est très proche de Xmind, avec des fonctions de mise en forme très riches. Il est par exemple possible d'intégrer un format organigramme dans une Mind-Map. Gros avantage du logiciel, les noeuds peuvent être placés n'importe où. Contrairement à Xmind par défaut, le logiciel ne se pose pas la question de savoir si un noeud se trouve trop près de l'endroit où vous souhaitez le déposer. Vous lâchez et tout se superpose, promettant un joyeux foutoir si vous ne vous imposez pas un minimum de discipline :

Heureusement, des fonctions semi-automatiques bien conçues vous permettent d'aligner sur la droite ou sur la gauche un ensemble de noeuds, de déterminer l'espacement horizontal et vertical entre eux,...bref, de retrouver une cohérence générale.
Rien que pour cette liberté, MindMaple me fait plus penser à iMindMap qu'à Xmind. Mais MindMaple sort du lot grâce à ses fonctions classiques mais bien conçues de gestion de tâches : ressources, niveau d'avancement, gestion des dates de fin ou de début..il ne manque pas grand chose sur ce point à MindMaple pour concurrencer les ténors dans ce domaine.

Importation des cartes Freemind
On peut affirmer sans risque que l'importation des cartes Freemind est la plus réussie de toutes les fonctions équivalentes des autres logiciels. Regardez en effet la carte source créée sous Freemind 1.0.0 :

Cette carte contient à peu près tous les éléments que peut supporter Freemind : couleurs, taille de police, icônes, liens internes, liens hypertextes, nuages, images, attributs,...
Voici le résultat (non Photoshopé !)de l'importation sous MindMaple   :

Avouez que le résultat est vraiment bluffant ! Mais curieusement, les icônes sont mal importées, alors que XMind fait cela très bien. Mais la grosse satisfaction est de constater que les attributs sont également présents et gérés en tant que marqueur de texte :
Sans ce problème d'icônes, l'importation des cartes Freemind approcherait la perfection.
Concernant les cartes Freeplane, les éléments spécifiques à ce dernier (comme les images redimensionnables), ne sont pas pris en charge.

En résumé, MindMaple se positionne clairement comme outsider de choix parmi l'offre gratuite de logiciels de Mind-Mapping. Le tarif très abordable de la version payante aura de quoi concurrencer un logiciel comme Xmind. Si vous dépendez de Microsoft Windows, je vous invite à tester rapidement ce logiciel pour vous en convaincre. Merci à Philippe pour l'info !

mercredi 25 avril 2012

Freeplane fait son "show"

La tendance des logiciels permettant de créer des présentations ou autres diaporamas se confirme peu à peu. J'ai pu écrire quelques billets à ce sujet : Prezi, Sozi, Mindomo,....Les exemples foisonnent. La structure même des cartes heuristiques est une base propice pour créer un diaporama (contrairement à un document de traitement de texte ou une feuille de calcul !). Les exemples d'intégration de modules de présentation sont nombreux et plus ou moins heureux. Ils vont de la simple prise de clichés qui, mis bout à bout, constituent un diaporama style PowerPoint à une animation léchée à la Mindomo.
Certains utilisateurs de Freeplane exploitent directement une carte comme support de présentation. J'ai pu récemment discuté avec un utilisateur de Plouguerneau de Freeplane qui avait préparé une carte structurant des informations sur un sujet précis. Pour illustrer son exposé face à un public, il a simplement projeté la carte sur un écran en ouvrant les branches au fur et à mesure de l'avancement.
La version 1.2.14 beta, Freeplane contient désormais un module spécifique de présentation. Le principe est extrêmement simple : le noeud présenté et commenté est mis en surbrillance alors que le reste de la carte est plongé dans un gris sombre. Cela permet bien entendu de mettre en évidence l'information commentée. Le niveau de contraste entre l'information mise en valeur et le reste est paramétrable. Le pilotage (passage d'un noeud à l'autre) est effectué avec la souris ou le clavier. Rien de moins, rien de plus ! Mais ce système a les inconvénients de ses avantages. Pour entrer dans le mode présentation, il suffit de l'activer via le menu affichage. Cela signifie donc que la carte doit être adaptée à la situation : pas de longues phrases, passer les éléments annexes,...Vous ne disposerez pas non plus d'effet de zoom ou translation à la manière d'un Prezi.